[Book review] Revival de Tim Seeley et Mike Norton

Revenir à la vie, n’est-ce pas une belle surprise? Non. Pas forcément.

IMG_20191002_092549_553

Genre : horreur, fantastique

Année de publication originale : 2013

 

De quoi ça parle :

« Depuis que les morts revivent dans cette petite ville du Wisconsin, apprendre à cohabiter n’est pas chose aisée. Surtout pour l’officier Dana Cypress chargée de gérer les médias, les fanatiques religieux et autres agences gouvernementales. Mais lorsqu’un assassinat est commis, l’enquête s’avère particulièrement délicate. Tout le monde est suspect, vivants comme morts-vivants… »

 

Ce que j’en ai pensé :

 

Les morts-vivants… Quand on pense que tout a été dit sur le sujet, on tombe sur une petite pépite qui traite le sujet avec originalité.

Attention, il ne s’agit pas ici de zombies. Des personnes étaient mortes, et elles reviennent subitement à la vie. Rien ne les différencie des vivants : pas de corps mutilés ni de démarche ralentie, ni d’attrait particulier pour la consommation de matière grise. Certains ne demandent d’ailleurs qu’à rester dans l’ombre et à ne pas se démarquer de la masse.

Mais – parce qu’évidemment il y a un « mais » – certains ne supportent pas bien ce retour imprévu, et cela aura des conséquences parfois désastreuses sur la santé psychique de ces ressuscités qui se considèrent comme rejetés du paradis.

Les morts-vivants ne sont qu’un prétexte pour l’auteur d’interroger la nature humaine, et en particulier sur toute la noirceur dont elle peut faire preuve : cupidité, fanatisme, égoïsme et j’en passe. L’enquête de Dana Cypress ne sera pas de tout repos, sans parler de la gestion de sa vie privée assez mouvementée : elle doit gérer son statut de mère célibataire avec ex immature, sans parler de son père, un homme exigeant qui se trouve être également son supérieur hiérarchique. La psychologie des personnages sera habilement développée au fil des tomes et on ne peut que s’en délecter.

Pour autant, cette BD n’est pas conseillée aux âmes sensibles : le gore est utilisé avec mesure mais dans un contexte assez malsain. On n’y reste absolument pas indifférent.

 

Si le thème vous a plu :

Livres :

Zombie nostalgie de Øystein Stene. Au milieu de l’Océan Atlantique se cache une petite île dont les services de renseignement américains et européens ont gardé l’existence secrète depuis la Première Guerre mondiale. En janvier 1989, un homme se réveille nu dans un hangar sur l’île. Sa peau est grisâtre, son corps froid, ses membres lourds et engourdis. Il ne sait ni où il se trouve, ni comment il a atterri là. Fait encore plus troublant : il n’a aucune idée de qui il est…

Séries :

Les revenants : l’excellente série française présente pas mal de similitudes avec Revival. « Plusieurs personnes d’âges et de milieux différents, toutes désorientées, cherchent à rentrer chez eux. Ils ne savent pas encore qu’ils sont morts depuis plusieurs années, qu’ils n’ont pas vieilli et que personne ne les attend. Déterminés à reprendre une place qui n’existe plus, ils découvrent peu à peu qu’ils ne sont pas les seuls revenants et que leur retour s’accompagne de dérèglements croissants »

In the flesh : j’ai déjà cité cette excellente série britannique, mais elle m’avait fortement marquée. Des zombies, après avoir été « traités », reprennent leur place parmi la société puisqu’ils ne représentent plus aucun danger. Mais la société n’est pas forcément de cet avis.

 

Laissez vous tenter :

Les 8 tomes sont disponibles chez BD fugue. Foncez et craquez!

https://www.bdfugue.com/revival-t1-bienvenue-a-la-maison

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s